Comment se déroulent les funérailles musulmanes ?

funéraille musulmane

Comme pour beaucoup d’autres, la religion musulmane estime qu’il existe un autre monde après la mort. Et qu’une fois que la vie de l’homme dans ce monde touche à sa fin, un autre plus meilleur s’offre à lui. De son vivant jusqu’à son dernier soupir, le musulman pratiquant devra être digne d’entrer au paradis par une conduite exemplaire. À sa mort, ce sont ses proches et ses parents qui devront veiller à ce que son passage vers l’au-delà s’accomplisse pleinement.  Il existe des étapes à suivre pour les funérailles musulmanes.

Rapatriement du corps

La majorité des musulmans préfèrent encore se faire rapatrier dans leur pays d’origine jusqu’à maintenant. Ce qui implique automatiquement le rapatriement de corps du défunt. Les démarches à faire sont nombreuses et indispensables. Il faut savoir que le transport du corps par ses propres moyens est interdit. D’où la nécessité de faire appel à des pompes funèbres musulmanes 91 pour faciliter les démarches. Ces derniers se déroulent en quelques étapes administratives. On inclut d’abord les formalités classiques telles que l’établissement de l’acte de décès à la mairie. Puis, on envisage l’obtention d’un certificat de non-épidémie délivré par l’agence régionale de santé du département. Ensuite, on doit présenter une autorisation de fermeture de cercueil établie par le préfet du département du lieu de décès. À l’aide de ces documents, on a la possibilité d’obtenir le laissez-passer mortuaire préfectoral. Ces dossiers au complet permettront au consulat du pays d’origine de remettre une autorisation de transfert de corps. Cette autorisation est cruciale pour compléter les procédures administratives afin de déposer le cercueil à l’aéroport international de France notamment l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle. À partir de là, le défunt sera acheminé et rapatrié dans son pays d’origine.

La toilette funéraire chez les musulmans

Pour les musulmans, il est très important de traiter le défunt avec précaution et avec précision pour le préparer au passage vers l’au-delà. Dans ce cas, son corps nécessite une attention particulière durant la toilette rituelle. On sait d’ailleurs que la toilette mortuaire est l’un des éléments les plus importants dans le rite musulman après la mort. Elle s’exécute juste après le constat du décès, car le corps est censé être inhumé dans les 24 heures suivantes. Selon la religion musulmane, la toilette funéraire est à la fois un devoir et une obligation pour tout musulman pratiquant. Il s’agit plus précisément d’un rituel de purification du corps, car l’on considère encore qu’il a été souillé par la mort.

Avant de commencer, les yeux et la mâchoire sont maintenus fermés. La tête est orientée vers la Mecque. Ensuite vient le lavage du corps qui se déroule en trois fois par de grandes et petites ablutions. Généralement, il est effectué par deux à quatre personnes musulmanes de la même famille et du même sexe que le défunt. Cependant, son conjoint, l’imam ou une personne spécialisée dans les pompes funèbres musulmanes 91 peuvent aussi s’en occuper. Tous ceux qui toucheront au corps doivent se purifier à l’avance. Ils devront connaître les gestes à exécuter conformément aux textes sacrés et réciter la prière des morts. Quand la toilette est terminée, les bras sont disposés le long du corps avec les paumes tournées vers le haut. Le corps est parfumé puis enroulé dans un linceul.

L’enterrement selon le rite musulman

Conformément à la coutume musulmane, l’enterrement se fait en toute simplicité. Afin que l’inhumation se passe dans la sobriété et le silence, seuls les hommes sont invités à y assister. Dès la mise en bière, les femmes et les enfants doivent rester en retrait. Toute manifestation excessive de deuil comme les hurlements et les pleurs intenses est formellement interdite. Et pour l’occasion, le maquillage et les bijoux sont bannis et les habits restent sobres. Les fleurs sont déconseillées, car l’on estime les prières plus importantes. Avant que le corps ne quitte le domicile, la famille, les proches et les amis du défunt se réunissent pour prier.  Puis, on emmène le corps pour l’enterrement. Il faut noter que le cercueil est obligatoire en France. Quatre hommes musulmans soulèvent le défunt recouvert par un drap blanc, et le cortège funèbre commence. Tous ceux qui croisent ce cortège se doivent de le suivre jusqu’au cimetière. Lors des obsèques qui se passent à l’extérieur, l’imam se tient devant le défunt et tourne le dos à l’assistance pour prononcer le salat-al-janazah. Cette prière est brève et se fait sans prosternation ni génuflexion, c’est-à-dire que chacun reste debout. Après la dernière prière pour le repos de l’âme du défunt, son visage est découvert et l’assistance est invitée devant lui. Les pompes funèbres musulmanes 91 s’occupent également de la mise en terre.

Les procédures administratives

Outre les rituels, on doit aussi s’occuper au plus vite des formalités de décès. En effet, elles risquent souvent d’être la cause du retard de l’inhumation de corps.  Bien entendu, les pompes funèbres musulmanes 91 effectuent l’essentiel des démarches. Ces formalités consistent plus précisément à s’occuper des divers documents rattachés à la mort du défunt. La majorité des démarches se fait au plus vite et toujours dans les 24 heures qui suivent la mort de la personne. En commençant d’abord par le constat, et pour cela, les services du SAMU ou un médecin sont requis. Il doit constituer un certificat de décès afin que l’on puisse établir un acte de décès. Bien entendu, il n’est point question d’autopsie sauf par décision judiciaire. Ensuite, pour la déclaration à la mairie, le directeur de l’établissement de santé l’effectue si le décès s’y est déroulé. Dans le cas contraire, un professionnel des pompes funèbres musulmanes 91 peut être le déclarant. Cette déclaration se fait à l’appui des pièces justificatives appartenant au défunt. Ces pièces sont généralement constituées de livret de famille, de certificat médical et de pièce d’identité. S’il est étranger, une carte de séjour et un passeport devront être soumis. Enfin, les notaires, les employeurs et les compagnies d’assurances devront être avisés du décès. Les impôts et les taxes devront également être réglés dans les brefs délais.

 

 

1 Trackback / Pingback

  1. Anonyme

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*